Comment transformer une cannette en solifleur ?

2

Aujourd’hui, mon billet sera consacré au DIY ou au do it yourself, une pratique très connu de tous. Bricoleur ou non, vous n’avez pas besoin d’avoir une bonne main pour transformer quelques choses en beaux objets. Très facile à faire, il vous suffit juste d’avoir en votre main quelques cannettes et quelques outils et le tour est joué !

Réaliser un solifleur avec des cannettes

Une cannette est en général un produit très facile et très sympa à transformer. Mais pour notre DIY de ce jour, les éléments que vous allez avoir besoin sont une cannette, une feuille d’abrasif pour métal et une bombe de peinture. Cependant, quelle cannette choisir ? En principe les cannettes classiques feront l’affaire mais pour un solifleur, il est nécessaire d’utiliser des canettes hautes et fines.

Une fois les matériaux et outils en main, procédez maintenant à la réalisation de ce fameux solifleur en cannette. Pour cela, nettoyez tout d’abord la cannette et déformez-là pour lui donner une forme cabossée. Prenez l’abrasif métal et poncez légèrement le métal de la cannette afin de faciliter l’imprégnation de la peinture. Puis, enlever les poussières sur le métal à l’aide d’un chiffon.

Ensuite, sur une surface protégée, sur une bâche ou encore sur un carton, peindre la cannette avec une bombe de peinture. Il est préférable que vous procéder à cette opération à l’extérieur pour éviter de mettre des tâches un peu partout. Une fois peint, laissez sécher dans un premier temps puis, repassez une couche de peinture et la laisser de nouveau sécher.

Et voilà, votre solifleur est enfin prêt. Vous pouvez maintenant y mettre une fleur.

Publicités

Comment réussir à bricoler soi-même ?

1

Le bricolage, comme nous le savons tous, est une activité qui peut être fait par tout le monde. Mais pour ceux qui cherchent à faire quelques bricoles ou quelques réparations et qui n’arrivent pas, voici quelques conseils utiles et pratiques pour savoir comment bricoler soi-même.

Conseils pratiques pour savoir comment bricoler soi-même

Pour ceux qui veulent débuter dans ce domaine ou pour ceux qui cherchent quelques choses à bricoler ou à réparer, la meilleure solution pour vous est d’avoir les bons outils. Qui dit bon outil dit des outils à la fois robustes et fiables. Pour cela, n’hésitez pas à aller visiter un ou des magasins spécialisés dans le bricolage et faites-vous, par la même occasion, conseillez par des professionnels. Ainsi, vous aller acquérir non seulement des boites à outils mais aussi des accessoires notamment des vis, des écrous, des boulons et bien d’autres encore.

Et, pour plus de sécurité, protégez-vous au maximum possible. Parce que les travaux de bricolage réalisés soi-même peut faire l’objet d’éventuel risque et/ou danger. Ainsi, vous pouvez prendre des mesures de sécurité comme le port de lunettes, de gants, des chaussures conçus spécialement à cet effet et un casque, dans la plus pire des cas.

Enfin, si vous voulez vous initier à cet art, il vous faut lire des documents ou des documents ayant traits au bricolage. Souvent, se documenter est la meilleure façon d’apprendre et de maitriser une chose. Il permet aussi d’élargir les connaissances et de connaitre les termes techniques ou les jargons du domaine.

Le bricolage, un art à la portée de tous

tool-1957451__340

Tout comme les autres disciplines, le bricolage est un art réalisé par tout le monde. Petit et grand, homme et femme réalisent de nos jours, des travaux de bricolage et s’en sortent très bien. Pas besoin d’avoir une bonne main, cet art recouvre des disciplines réalisables par tout un chacun.

Les petits travaux effectués par tous   

Aujourd’hui, le bricolage est conçu comme un art à la portée de tous. Connaissant plusieurs disciplines, il connait plusieurs branches notamment des travaux manuels ou encore le DIY autrement appelé Do It Yourself ou fais le toi-même, les travaux de peinture, les réparations au quotidien.

Dans le premier cas, les travaux manuels constituent pour l’essentiel des travaux faits à la main comme les petits collages, les tricots, les objets servant à décorer une maison ou une pièce, les graphismes et bien d’autres encore. Ces derniers peuvent être faits par des enfants et des adultes. Les travaux manuels les plus en vogue en ces derniers temps sont les accessoires destinés aux sapins de Noël et les calendriers de l’Avent.  Donc, toutes les catégories de personnes sont englobées dans ce cas de figure.

A l’instar de ces travaux manuels, le Do It Yourself, devenu très vulgarisé, est classé parmi ce type de réalisation. Il regroupe toutes les catégories de professions à savoir le bricolage, la menuiserie, la couture, la décoration et la cuisine. Toutes personnes peuvent effectuer ce genre d’activité, qualifiée de ludique.

Outre cela, les travaux relevant de la pose de peinture est également à la portée de tous. Professionnel comme les simples particuliers, peuvent réaliser ce type de tâche. Pour ceux qui n’ont pas aussi une bonne main, ils peuvent y réussir brillamment et ce, en suivant quelques techniques dédiées à la peinture, et le tour est joué. Cependant, pour les professionnels, la peinture n’a plus aucun secret pour eux.

Enfin, les réparations au quotidien sont à la portée uniquement des adultes. A cause des difficultés pouvant se produire,  seuls les adultes peuvent effectuer ces réparations. Mais si vous sentez que vous n’y arriverez pas et pour ne pas envenimer la situation, n’hésitez pas à faire appel à de vrais professionnels.

Mes petites idées pour fabriquer des sapins de Noël, sans sapin

1

A l’approche des fêtes, je vous propose de découvrir mes petites idées, pour réaliser un sapin de Noël sans sapin. En effet, un Noël sans sapin n’est pas un vrai Noël ou un Noël triste, je pense que vous d’accord avec moi sur ce point là. Aussi, je veux un peu sortir du lot et du cliché d’un sapin traditionnel c’est-à-dire du sapin vert et arraché dans la forêt. Vous vous demandez surement, comment cela serait-ce possible ? Grâce à quelques matériaux et un peu de bricolage, tout cela est possible.

Quelques idées bien utiles et ingénieuses pour créer un sapin sans sapin

Le billet que je vous propose aujourd’hui a pour but de créer un peu d’ambiance pour les fêtes à venir. Destiné également pour les personnes qui veulent surprendre ses invités, les sapins que je vais mettre en évidence auront j’espèce les mêmes effets que j’ai eu quand j’ai découvert ces types de sapins. Aussi, les petits et grands bricoleurs peuvent piocher ces idées pour embellir leur salle de séjour pour le prochain Noël qui va venir bientôt.

Ma première sélection est celle du traditionnel sapin en guirlande. Je pense que tout le monde doit s’en sortir à la perfection. Nul besoin de se compliquer la vie, il vous suffit simplement de trouver le bon endroit pour l’accrocher. Peu importe la couleur de vos murs, il ira en parfaite adéquation avec ceux-ci.

La seconde est celui du sapin du bricoleur. Vous vous demandez surement qu’est-ce que c’est ? C’est un sapin fait avec un peu de tout et de rien. Il vous suffit de le faire avec du bois ou du plastique, tout dépend de vos envies et de vos imaginations. Comme le sapin à guirlande, vous pouvez les accrocher au mur et ajouter quelques accessoires : guirlandes, boules ou autres…et le tour est joué.

La troisième, le sapin du recycleur fait avec les matières recyclables comme les cannettes ou les bouteilles. Dans ce cas, réaliser une forme conique en les usant et n’oubliez pas d’ajouter quelques éléments de décoration pour le mettre en valeur.

La quatrième est celui du sapin créé à l’aide d’une échelle ou à travers la peinture. Pour le premier cas, si vous avez une échelle qui traine chez vous et que vous n’utilisez pas, prenez-la et ajouter quelques décorations. Dans l’autre cas, dessinez un sapin sur votre mur, peignez-le avec de la peinture et ajoutez-y un peu de décorations, toujours, en peinture.

Enfin, mon petit coup de cœur est le sapin réalisé avec des effets personnels. Comme son nom l’indique, il est fait avec des objets non seulement personnels mais aussi qui reflètent votre personnalité et celui de votre famille.

 

Le DIY, une nouvelle façon de bricoler

1

Le DIY autrement appelé « Do It Yourself » est un nouveau concept du faire soi même. Tirant son origine dans un contexte purement marketing et commercial, cette technique est utilisé dans un premier temps par la grande distribution en bricolage. Ensuite, il prend un tout autre contexte, celui des médias sociaux par un ensemble de conseils et de contenus relatifs à la fabrication maison mais aussi par des contenus en vidéos et en photos. Mais la véritable question est : en quoi consiste réellement cette nouvelle façon de bricoler ? Quels en sont ses buts ?

En quoi consiste le DIY ?

Comme il est précité un peu plus haut, le Do It Yourself ou le DIY est une nouvelle pratique permettant à toute personne de réaliser quelques bricoles. Devenu très tendance ces derniers temps, ce concept est retrouvé dans presque tous les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram mais surtout sur la chaîne You Tube. Et comme nous le savons tous, ces pratiques sont pour la plupart du temps des conseils sur comment effectuer quelques babioles notamment des petites lampes, des pacotilles, des éléments de décoration et bien d’autre encore. Catégorisé en deux, il est représenté par des vidéos, par des tutoriels et par des photos. Pratique devenue très courante, c’est à travers les méthodes de diffusion notamment à travers les vidéos, que son auteur explique un mode d’emploi ou d’utilisation d’un objet ou d’un produit ou tout simplement partager des recettes de cuisines faciles et rapide à réaliser ou même quelques consignes et explications pour fabriquer un objet, un bijoux, un tricot, des tableaux, des petits cartes de vœux et bien d’autres encore.

En termes d’historique, il a été utilisé par la grande distribution œuvrant dans le bricolage. De par lui, c’est un moyen qui au début a permis de favoriser le fait maison ou encore le faire soi-même. Une pratique devenue très à la mode ces derniers temps, elle permet non seulement de recycler les matières utilisés à cet effet, de préserver l’écologie mais aussi d’apprécier la valeur du fait soi-même ou de fait main.