Le bricolage, un art à la portée de tous

tool-1957451__340

Tout comme les autres disciplines, le bricolage est un art réalisé par tout le monde. Petit et grand, homme et femme réalisent de nos jours, des travaux de bricolage et s’en sortent très bien. Pas besoin d’avoir une bonne main, cet art recouvre des disciplines réalisables par tout un chacun.

Les petits travaux effectués par tous   

Aujourd’hui, le bricolage est conçu comme un art à la portée de tous. Connaissant plusieurs disciplines, il connait plusieurs branches notamment des travaux manuels ou encore le DIY autrement appelé Do It Yourself ou fais le toi-même, les travaux de peinture, les réparations au quotidien.

Dans le premier cas, les travaux manuels constituent pour l’essentiel des travaux faits à la main comme les petits collages, les tricots, les objets servant à décorer une maison ou une pièce, les graphismes et bien d’autres encore. Ces derniers peuvent être faits par des enfants et des adultes. Les travaux manuels les plus en vogue en ces derniers temps sont les accessoires destinés aux sapins de Noël et les calendriers de l’Avent.  Donc, toutes les catégories de personnes sont englobées dans ce cas de figure.

A l’instar de ces travaux manuels, le Do It Yourself, devenu très vulgarisé, est classé parmi ce type de réalisation. Il regroupe toutes les catégories de professions à savoir le bricolage, la menuiserie, la couture, la décoration et la cuisine. Toutes personnes peuvent effectuer ce genre d’activité, qualifiée de ludique.

Outre cela, les travaux relevant de la pose de peinture est également à la portée de tous. Professionnel comme les simples particuliers, peuvent réaliser ce type de tâche. Pour ceux qui n’ont pas aussi une bonne main, ils peuvent y réussir brillamment et ce, en suivant quelques techniques dédiées à la peinture, et le tour est joué. Cependant, pour les professionnels, la peinture n’a plus aucun secret pour eux.

Enfin, les réparations au quotidien sont à la portée uniquement des adultes. A cause des difficultés pouvant se produire,  seuls les adultes peuvent effectuer ces réparations. Mais si vous sentez que vous n’y arriverez pas et pour ne pas envenimer la situation, n’hésitez pas à faire appel à de vrais professionnels.

Publicités

Mes petites idées pour fabriquer des sapins de Noël, sans sapin

1

A l’approche des fêtes, je vous propose de découvrir mes petites idées, pour réaliser un sapin de Noël sans sapin. En effet, un Noël sans sapin n’est pas un vrai Noël ou un Noël triste, je pense que vous d’accord avec moi sur ce point là. Aussi, je veux un peu sortir du lot et du cliché d’un sapin traditionnel c’est-à-dire du sapin vert et arraché dans la forêt. Vous vous demandez surement, comment cela serait-ce possible ? Grâce à quelques matériaux et un peu de bricolage, tout cela est possible.

Quelques idées bien utiles et ingénieuses pour créer un sapin sans sapin

Le billet que je vous propose aujourd’hui a pour but de créer un peu d’ambiance pour les fêtes à venir. Destiné également pour les personnes qui veulent surprendre ses invités, les sapins que je vais mettre en évidence auront j’espèce les mêmes effets que j’ai eu quand j’ai découvert ces types de sapins. Aussi, les petits et grands bricoleurs peuvent piocher ces idées pour embellir leur salle de séjour pour le prochain Noël qui va venir bientôt.

Ma première sélection est celle du traditionnel sapin en guirlande. Je pense que tout le monde doit s’en sortir à la perfection. Nul besoin de se compliquer la vie, il vous suffit simplement de trouver le bon endroit pour l’accrocher. Peu importe la couleur de vos murs, il ira en parfaite adéquation avec ceux-ci.

La seconde est celui du sapin du bricoleur. Vous vous demandez surement qu’est-ce que c’est ? C’est un sapin fait avec un peu de tout et de rien. Il vous suffit de le faire avec du bois ou du plastique, tout dépend de vos envies et de vos imaginations. Comme le sapin à guirlande, vous pouvez les accrocher au mur et ajouter quelques accessoires : guirlandes, boules ou autres…et le tour est joué.

La troisième, le sapin du recycleur fait avec les matières recyclables comme les cannettes ou les bouteilles. Dans ce cas, réaliser une forme conique en les usant et n’oubliez pas d’ajouter quelques éléments de décoration pour le mettre en valeur.

La quatrième est celui du sapin créé à l’aide d’une échelle ou à travers la peinture. Pour le premier cas, si vous avez une échelle qui traine chez vous et que vous n’utilisez pas, prenez-la et ajouter quelques décorations. Dans l’autre cas, dessinez un sapin sur votre mur, peignez-le avec de la peinture et ajoutez-y un peu de décorations, toujours, en peinture.

Enfin, mon petit coup de cœur est le sapin réalisé avec des effets personnels. Comme son nom l’indique, il est fait avec des objets non seulement personnels mais aussi qui reflètent votre personnalité et celui de votre famille.

 

Le carreau dans tous ses aspects

4Aujourd’hui, le carreau est devenu une matière à multiple usage. Dans la salle de bain comme dans la cuisine, il sert à embellir et à donner un brin d’esthétisme à la pièce. Mais, il y a certains foyers qui choisissent de placer des carreaux pour leur salle de séjour ou leur salon ainsi que pour les chambres respectifs. Très avantageux, le carreau peut se placer à n’importe quelle partie de la maison. Cependant, plusieurs questions subsistent notamment sur son installation, l’épaisseur à choisir, sa taille et les procédés pour sa mise en place.

L’installation et la mise en place du carreau

Solution de revêtement la plus économique, l’installation ou encore la pose du carrelage est généralement effectué par des ouvriers professionnels notamment les bricoleurs, les mâcons et même les personnes qui ne sont pas des artisans en bâtiment. Mais avant de commencer à poser ces carreaux, il vous faut procéder à la préparation de la surface sur laquelle vous souhaitez le placer. Pour cela, quelques opérations sont nécessaires notamment le nivelage, le ragréage, le nettoyage et le séchage de la surface. Vient ensuite, l’usage des croisillons durant tout le processus car ils permettent de garder le même espacement des carreaux, d’avoir le même niveau dans toute la pièce mais aussi de maintenir les carreaux.

L’épaisseur à choisir

L’épaisseur du carreau que l’on veut choisir pour son espace de vie doit respecter quelques règles. Premièrement, son épaisseur doit correspondre à sa taille. Bien entendu, vous avez le choix entre plusieurs épaisseurs et tailles car les fabricants ont imposé chacun ses normes. Ce que je vous conseille est, choisissez un carreau dont l’épaisseur est au moins de 6 mm car dans la pratique, mieux vaut choisir un carreau épais au lieu d’un carrelage fin. Ces derniers sont en effet difficiles à manier. Pour les carreaux grands, optez pour ceux dont l’épaisseur est plus importante et surtout, faites vous conseiller par un pro.

Deuxièmement, la règle suivante à respecter est celle de faire la différence entre l’épaisseur d’un carreau pour sol et celui pour le mur autrement appelé carrelage mural. Parce que le carrelage à poser sur le sol est souvent destiné à supporter un poids conséquent, il est alors logique de choisir des carreaux dont l’épaisseur est importante et ce, jusqu’à 15 mm si possible. Contrairement au carrelage mural, qui ne sera pas destiné à supporter un poids important, la meilleure solution est d’appliquer des carreaux plus fins.

Enfin, qui dit épaisseur dit colle. La colle est en effet l’un des éléments essentiels à la pose d’un carreau. Non négligeable, son épaisseur est tout aussi importante que celui du carrelage. Ainsi, elle ne doit pas dépasser les 10 mm, et ce, pour éviter que le carrelage se décolle.

Tout sur la scie sabre

1

La scie à sabre figure parmi les outils indispensables d’un bricoleur. Pouvant être utilisé à tout moment, elle est idéale pour les travaux de construction, les travaux de rénovation ou pour les simples réparations quotidiennes. Existant en plusieurs modèles selon leurs marques, comment cette scie sabre se présente-t-elle ? Quels sont les différents modèles ? Pour quelle utilisation et quels en sont ses avantages ?

La scie sabre, l’outil indispensable pour le bricoleur

Classé parmi les scies électriques, la scie sabre se présente comme un équipement permettant de découper, grâce aux lames qu’elle contient, plusieurs matériaux. Ces derniers sont essentiellement le bois, le métal, l’aluminium, l’acier ou autres. Très facile à utiliser, elle ne nécessite aucun réglage complexe.

En termes de modèles, il existe plus d’un éparpillés sur le marché. Parmi eux, l’on retrouve les scies sabres électriques filaires, celles sans fils et celles pneumatiques. Pour leur usage, la première catégorie de scie sabre est utilisé pour les travaux à long terme, la deuxième est faite pour les travaux courants de bricolage et la troisième est réservée aux professionnels travaillant sur les chantiers.

Et quant est-il de ses avantages ? Comme tous les outils servant à effectuer des travaux, la scie sabre est dotée de plusieurs avantages. Outil par excellence pour le bricoleur et les ouvriers, elle est utilisable sur une large gamme de matériaux. En plus, ses lames sont ajustables à chacun des matériaux à découper et peuvent être changées de façon manuelle et ce, sans l’aide d’un tournevis ou d’une pince. Son autre avantage réside dans le fait qu’elle est utilisée pour différents travaux allant des petits bricolages jusqu’aux grands travaux de construction et qu’elle permet d’obtenir une précision et un résultat très satisfaisant. Enfin, ce dispositif procure un réel confort pendant son utilisation et est moins bruyant par rapport aux autres scies électriques.

Le DIY, une nouvelle façon de bricoler

1

Le DIY autrement appelé « Do It Yourself » est un nouveau concept du faire soi même. Tirant son origine dans un contexte purement marketing et commercial, cette technique est utilisé dans un premier temps par la grande distribution en bricolage. Ensuite, il prend un tout autre contexte, celui des médias sociaux par un ensemble de conseils et de contenus relatifs à la fabrication maison mais aussi par des contenus en vidéos et en photos. Mais la véritable question est : en quoi consiste réellement cette nouvelle façon de bricoler ? Quels en sont ses buts ?

En quoi consiste le DIY ?

Comme il est précité un peu plus haut, le Do It Yourself ou le DIY est une nouvelle pratique permettant à toute personne de réaliser quelques bricoles. Devenu très tendance ces derniers temps, ce concept est retrouvé dans presque tous les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram mais surtout sur la chaîne You Tube. Et comme nous le savons tous, ces pratiques sont pour la plupart du temps des conseils sur comment effectuer quelques babioles notamment des petites lampes, des pacotilles, des éléments de décoration et bien d’autre encore. Catégorisé en deux, il est représenté par des vidéos, par des tutoriels et par des photos. Pratique devenue très courante, c’est à travers les méthodes de diffusion notamment à travers les vidéos, que son auteur explique un mode d’emploi ou d’utilisation d’un objet ou d’un produit ou tout simplement partager des recettes de cuisines faciles et rapide à réaliser ou même quelques consignes et explications pour fabriquer un objet, un bijoux, un tricot, des tableaux, des petits cartes de vœux et bien d’autres encore.

En termes d’historique, il a été utilisé par la grande distribution œuvrant dans le bricolage. De par lui, c’est un moyen qui au début a permis de favoriser le fait maison ou encore le faire soi-même. Une pratique devenue très à la mode ces derniers temps, elle permet non seulement de recycler les matières utilisés à cet effet, de préserver l’écologie mais aussi d’apprécier la valeur du fait soi-même ou de fait main.

Quelques idées d’aménagement et de décoration d’une chambre

3

Aménager et décorer une chambre, qu’elle soit petite ou grande, est un véritable casse-tête. N’étant tous pas bon bricoleur, l’on ne saurait réaliser ces travaux de notre propre chef. Cependant, si l’on a quelques idées en tête, il nous sera plus facile de les réaliser comme il se doit. Au cas échéant, mieux vaut faire appel à de vrais professionnels afin d’éviter les mauvaises surprises. Toutefois, pour ceux qui projettent d’aménager leur petit cocon et n’ont aucune idée de comment y procéder ? Ne désespérez pas, voici quelques idées.

Des idées d’aménagement et de décoration d’une chambre

Parce qu’aménager comme il se doit une chambre apporte un réel confort pour son proprio, des critères sont à tenir en compte. Parmi eux, vous pouvez retrouver le choix de la couleur des murs. Influent directement sur la taille de la pièce, sa couleur peut la rendre à la fois aérée et espacée mais aussi haute de longueur. De ce fait, si vous optez pour la couleur d’une petite chambre, optez pour la couleur blanche car celle-ci est la marque de clarté, de propreté et d’aération.

Les rangements sont aussi des critères d’aménagement parce qu’ils évitent l’éparpillement des affaires ou des effets personnels. De nos jours, le marché de la décoration propose un large choix de rangement très pratiques et très décoratifs. Pour les aménagements, la meilleure solution consiste à les placer au coin de la chambre et ce, pour éviter des encombrements.

Outre cela, la mezzanine est devenue très tendance ces derniers temps. Aussi, choisir un lit en mezzanine permet d’avoir un grand espace. De plus, vous pouvez y ajouter un petit coin salon avec des petits canapés et tables basses ainsi qu’un espace dédié à une petite bibliothèque.

Mais qui dit aménagement ou décoration dit choix de meubles. Effectivement, choisir les meubles dans une pièce est d’abord fonction de la taille de celle-ci. Ainsi, son installation doit correspondre à la dimension et à la capacité de celle-ci à accueillir de grands ou de petits meubles.

Enfin, le choix de l’ambiance ou encore de la lumière. Cette dernière est la source  d’éclairage de la pièce en question. Toutefois, il existe un bon nombre de choix sur le marché à savoir les lampadaires, les plafonniers et les jolies lampes halogènes ou non.

Repeindre soi-même la façade de sa maison ou recourir au service d’un professionnel ?

4

Réaliser des travaux de peinture sur la façade est un geste à faire pour apporter une touche de rénovation à sa maison. Que ce soit à des fins personnelles ou immobilières, ce genre de travaux peut être faits soi-même ou par un professionnel. Dans tous les deux cas, il incombe à celui ou à celle qui veut entamer ces travaux de respecter les formalités, les démarches et les normes imposés par l’administration étatique. Mais si vous décidez de le faire vous-même, quelles sont les questions à se poser. A contrario, si vous faites appel à un professionnel, quels sont les avantages.

Les questions à poser si l’on choisit de repeindre la façade de sa maison soi-même

Plusieurs sont les personnes qui optent pour le faire soi-même de nos jours. Pour quelques raisons que ce soit, peindre les façades de sa maison est pas une mince affaire, surtout, pour celles qui n’y connaissent pas grand-chose de la peinture ou du bricolage. Mais pour que le travail s’achève en bonne et due forme, il vous faut poser quelques questions. Ces dernières relèvent du point de vue esthétique et technique. En termes d’esthétisme, seuls de vrais bricoleurs pourront déterminés les touches de décoration à apporter aux murs extérieurs notamment la pose d’enduits, de crépi ou encore des sous-couches ou autres travaux supplémentaires. Sur le plan technique, un bricoleur occasionnel n’aura pas les mêmes techniques de celui d’un véritable bricoleur ou d’un peintre professionnel. Aussi, seuls ces professionnels sont amènent de vous conseiller sur la peinture à mettre car elle possède des particularités destinées à lutter contre les écaillages et les cloquages.

L’avantage de recourir au service d’un professionnel pour la peinture de ses façades

Souvent, la plupart des gens ne font appel à un artisan professionnel que suite à des dommages causés par leur travail ou pour un mécontentement. Malgré cela, d’autres préfèrent recourir à des professionnels pour éviter ce désagrément. Mais quels avantages cela peut-il avoir ? La seule réponse que je vous donne est la satisfaction d’un travail réalisé dans le respect des règles de l’art et dans les temps imposés.

Alors, pour ma part, optez pour les services d’un pro est toujours recommandé car non seulement vous êtes à l’abri de mauvaises surprises mais aussi un travail bien fait. Vous ne serez en aucunement déçu, au contraire, vous allez vous décharger des pressions et des gros travaux à faire.

Des astuces bricolage pour le quotidien

4

Dans la vie de tous les jours, nous sommes amenés à faire quelques bricoles pour notre maison. N’étant pas tous nés en tant qu’homme ou femme à tout faire, je vous propose quelques conseils pour vous aider à réaliser quelques travaux simples parce que l’on n’est jamais à l’abri de quelques réparations au quotidien. A deux ou tout seul, voici les bons gestes à adopter pour appréhender avec assurance ces travaux et ensuite pour apprécier ce que c’est le plaisir du « faire soi-même ».

Les trucs et astuces pour les réparations au quotidien

Souvent et pour la plupart du temps, nous sommes amenés à faire quelques réparations. Simples ou difficiles, il existe une certaine catégorie de personnes qui disposent d’un trousseau de bricolage mais qui ne s’en servent jamais ou qui ne savent pas vraiment utiliser. Par exemple, vous disposez d’un marteau et vous avez tendance à confondre votre doigt avec le clou. Pour cela, utilisez une pince à linge pour maintenir le clou que vous voulez planter. C’est une solution à la fois efficace et infaillible.

Ensuite, il y a d’autres cas de figure comme, comment peindre sans en mettre partout.  Pour ce faire, il faut vider la pièce entièrement et protéger le sol avec une bâche et les interrupteurs par des rubans adhésifs spécial peinture. En plus de ces modes de protection, n’hésitez pas à placer un élastique épais autour du pot de peinture de façon à ce qu’il vienne encercler le dessus et le dessous du pot de peinture.

Un autre cas, dévisser une ampoule récalcitrante. Pour cela, utilisez une ceinture en cuire car c’est la meilleure option possible. Vous vous demandez surement comment y procéder ? Entourez l’applique avec la ceinture, l’enserrez doucement puis tourner délicatement.

Percer un mur figure parmi les réparations au quotidien. Le perçage est en effet une action assez simple mais qui demande beaucoup de prudence. Avant d’entamer ce processus, vérifiez d’abord vos câbles électriques, à l’aide d’un détecteur et munissez-vous d’une perceuse. Cette dernière vous aidera à réaliser cette opération mais attention, il faut être très vigilent quant aux axes de perforation. Une autre astuce est de percer un trou et puis augmentez délicatement la taille du trou jusqu’à ce que l’objectif soit atteint.

Enfin, les petits problèmes de plomberie telles que les fuites d’eau. La réparation de ce genre de fuite ne nécessite pas pour la majeure partie l’intervention d’un professionnel comme le plombier. Le premier réflexe à avoir est de vérifier la source de ce problème si elle provient d’une fissure sur le tuyau ou d’un raccordement entre deux tuyaux. Une fois le constat réalisé, coupez l’alimentation générale en eau de votre maison. Dans le premier cas, il vous suffit de resserrer l’écrou et remplacer le joint. Dans le second cas, utilisez une bande anti-fuite spécial pour boucher la fissure.

Le bricolage et moi, une véritable histoire d’amour

4

Contrairement à ce que l’on pense, bricoler est à la portée de tous. Même si vous êtes un bricoleur d’occasion c’est-à-dire du dimanche, cette branche ne nécessite pas tellement de choses mais juste la maitrise de quelques techniques très simples. Ainsi, la gente féminine que masculine peut réaliser quelques travaux et ce, sans l’aide d’un professionnel. Envie de changer la moquette de sa maison ? Réparer un peu ? Ou faire du bric-à-brac ? Je vais vous révéler, par ce billet, mes débuts dans ce domaine et qui fait qu’entre le bricolage et moi, il y ait une véritable histoire d’amour.

Le changement de moquette, une de mes premières réalisations

La veille moquette de chez ma mère fut ma première expérience dans le bricolage. Ma mère avait eu envie de changer la décoration de notre maison et moi, en homme à tout faire, je me suis proposer de le faire. Pas encore professionnel de ce temps, je me suis basé sur un bouquin qui m’avais généreusement aidé. Pour cela, j’avais adopté deux mécanismes : le décollage mécanique et le décollage manuel de la moquette. Dans le premier cas, cette méthode est la plus simple et la plus rapide car elle peut retirer et coller la moquette en même temps. Très pratique, ce mécanisme est fait à l’aide d’un appareil appelé « décolleuse à moquette ». Cependant, quelques consignes sont à ne pas négliger comme la vérification de l’humidité de la pièce, qu’elle soit bien dégagée et revoir les dimensions de la moquette pour pouvoir placer correctement la lame de la décolleuse.

Ce fut, la meilleure solution dans le temps, mais j’ai plutôt opté pour le décollage manuel de la moquette. Bien que celui-ci a nécessité un peu plus de temps, d’effort et de matériels. Les outils que l’on avait fait usage sont la pince plate, la spatule scraper, le grattoir, le cutter avec des lames bien aiguisées et un masque anti-poussière. Et comment on a fait pour procéder ? J’ai commencé par découper des bandes de moquettes à partir de l’angle de la pièce, soulever la moquette et par placer la pince plate pour qu’elle s’immobilise. Ensuite, une fois cette opération faite, la décoller à fur et à mesure avec une spatule large et en grattant bien en dessus. Et, continuer, bande par bande jusqu’à ce que la moquette soit retirée.

Mais, avant d’entamer toute chose, il faut respecter quelques consignes à savoir, l’aération de la pièce, aucune présence d’enfants ni d’animaux domestiques et le port de masque.